Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2014

En Asie, j'avais enfin trouvé ma terre, mon imaginaire.

Olivier Frébourg, Club Roger Nimier,

"Au fond de moi, je sais que je ne suis pas fait pour la vie en Occident : économique, réaliste, dépressive. J'ai pressenti lors de mon premier voyage en Asie que j'avais enfin trouvé ma terre, mon imaginaire. On croit pouvoir tout concilier : la vie de famille et les voyages, la guerre du quotidien et l'écriture, l'amour conjugal et l'ailleurs. Mais il y a une seule certitude : le fracas." 

Olivier Frébourg

Les commentaires sont fermés.