Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2014

Je suis voué à la solitude.

Jean-René Huguenin, Journal

"Non ça ne va pas. Je ne m'aime pas. Je ne m'aime pas parce que je suis faible. Les indécisions de mon caractère et les défaillances de ma volonté nuisent à mon bonheur comme à mon talent. Je n'ai pas, comme certains, le courage d'aimer mes vices, au moins de les supporter fièrement, de les utiliser même, comme ces cuisinières qui font de bonnes sauces avec les restes. Ni l'amour, ni l'amitié, encore moins le plaisir ne m'ont fait connaître la joie profonde que j'éprouve à me vaincre. Comment faire ?

1. Je suis voué à la solitude. Abandonnons une fois pour toutes ces concessions, ces folles dépenses de temps et d'énergie, ces sacrifices accomplis dans l'espoir de nous rapprocher des autres et qui ne créent jamais qu'une bonne entente artificielle, fugitive ; le plaisir que nous y prenons se dissout très vite dans la solitude et laisse finalement, avec la déception d'un échec, la honte confuse d'avoir moins cherché à aimer qu'à plaire. N'attendons rien des autres. N'attendons rien des autres que la chance qu'ils nous donnent de pouvoir nous affirmer contre eux.

2. Je me suis laissé entamer par les théories déliquescentes de Philippe et de Jean-Edern. Elles sont peut-être bonnes pour eux ; elles me nuisent. Je suis voué à la force. Je me contenterai de la littérature pour satisfaire mon goût insensé de la douceur.

Il me reste dix jours avant le départ pour la Bretagne. Je les voudrais exemplaires - c'est-à-dire :
- Ne jamais me reconnaître fatigué.
- Travailler au moins huit heures chaque jour.
- M'interdire (et cela à tout jamais) de bercer des complexes qui, même s'ils existent, sont négligeables et stériles.
- Toujours choisir l'orgueil de demain contre le plaisir d'aujourd'hui.
- Ne jamais me perdre de vue. Pour cela, m'absorber corps et âme dans toute tâche que j'entreprendrai, dans tout instant que je vivrai. Le bonheur, comme le succès, comme la victoire militaire, dépend de la concentration des forces.
- Me lever chaque jour à neuf heures trente.
- En finir avec ces coûteux efforts de gentillesse. Dominer ou déplaire.

Enfin, noter ici chaque soir les moindres infidélités à ces résolutions - qui sont l'unique moyen de devenir moi-même."

Jean-René Huguenin, Journal. Vendredi 11 décembre - 18 heures.