Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/1962

Revue de presse

PRESSE - ACTUALITE

Jean-René Huguenin, Actualité, Accident, Septembre 1962

Dans une déchirante fin d’après-midi, le 22 septembre, se rendant à Rambouillet pour y retrouver un ami, l’écrivain Jean-René Huguenin  se tua dans un excès de vitesse. Foudroyé dans la ferraille tordue de son automobile de légende, une Mercedes 300 SL Papillon de 1955 qu’il appelait Clara. Son corps a été déposé à la morgue de Rambouillet.

Mort à vingt-six ans ! Il est une comète, fulgurante dans le paysage littéraire. Les dernières pages de son journal, retrouvé dans la carcasse de l’automobile, datent du 20 septembre : « Ne plus hésiter, ne plus reculer devant rien. Aller jusqu’au bout de toute chose, quelle qu’elle soit, de toutes mes forces. N’écouter que son impérialisme ». Ultime message d’un romantique égaré dans son siècle.

Il nous laisse un roman, ‘la Côte sauvage’ écrit il y a deux ans,  où vibre le souffle de l'extrême jeunesse et une centaine d’articles parus dans Arts ou La Table ronde. Il est avec Jean-Edern Hallier, Renaud Matignon et Philippe Joyaux dit ‘sollers’ à l’origine de la revue ‘Tel Quel’.

Louis-Marie Galand de Malabry

Les commentaires sont fermés.