Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/1962

Le Journal du Dimanche

 

le_journal_du_dimanche.jpg

 30 septembre 1962

Roger Nimier, Aston Martin DB4

"L’écrivain Roger Nimier s’est tué vendredi soir en voiture, à l’âge de 36 ans, sur l’autoroute de l’ouest. Dans son Aston Martin DB4 qui s’est écrasée à très grande vitesse sur le parapet du pont qui enjambe le carrefour des RN 307 et 311, à la Celle Saint Cloud, avait pris place la jeune romancière Sunsiaré de Larcône, 27 ans, qui est morte elle aussi.

La voiture, qui roulait à plus de 150 à l’heure en direction de la province, se trouvait sur la gauche de la chaussée, lorsqu’elle vira brusquement à droite en amorçant un « freinage à mort ». Elle faucha sept énormes bornes de béton avant d’aller s’écraser contre le parapet du pont...

Nimier avait eu déjà une Jaguar et une Delahaye. Ses voitures étaient ses jouets préférés. Il en parlait longuement. Il écrivait à leur propos. Dans un de ses livres, il décrit un accident d’auto.

C'est le roman Le Hussard bleu (il s'était engagé dans les hussards en mars 1945) qui l'a rendu célèbre en 1950. Deux ans plus tard, son collègue Bernard Frank, des Temps modernes, l'a placé en tête du mouvement littéraire des "Hussards" formé aussi par Antoine Blondin, Jacques Laurent et Michel Déon (dans l'article "Les grognards et les hussards"), mais le grand public le connaît aussi pour le scénario d'Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle, sorti en 1958.."

Publié dans Roger Nimier | Commentaires (1) |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Dans la volonté de puissance Nietzsche disait : L'amour de la vie est presque toujours le contraire de l'amour d'une longue vie.

Écrit par : Laurent B | 09/02/2013

Les commentaires sont fermés.